qui ne sera pas de trop pour satisfaire la définition Full HD de la dalle. sa sortie,
michael kors nuovo arrivi, prévue pour la mi juin 2013, le GE60 devrait s’afficher tout juste sous les 1000 .

Le sobre capot, en plastique noir brillant légèrement souligné de rouge, retient facilement les traces de doigts. Le dessous est en plastique noir mat, rugueux au touché. Seule la partie qui entoure le clavier profite d’un revêtement en magnésium. La séparation entre le plastique et le magnésium est marquée par une ligne rouge qui fait le tour du châssis. S’il ne s’agit donc clairement pas du modèle le plus glamour de notre comparatif, il ne présente toutefois aucun problème de finition ni aucune faiblesse du châssis.

Le clavier, signé SteelSerie, fait bonne impression de prime abord grâce à ses touches séparées rétro éclairées et son pavé numérique. l’usage, il propose une frappe courte,
michael kors bedford astor, mais un peu trop molle à notre goût. Petite curiosité, la touche Windows n’est pas présente sur la partie gauche du clavier, mais seulement à droite. Lorsque l’on est habitué à utiliser certains raccourcis clavier (Windows + D pour retourner sur le bureau,
chanel original, Windows + E pour ouvrir le poste de travail, etc.), c’est assez agaçant.

Le touchpad est cliquable sur la totalité de sa surface (sauf sur une bande d’un centimètre à partir du sommet), sans bouton physique. Cela ne nuit pas à l’usage puisque le clic droit s’opère en appuyant en bas à droite du touchpad. L’absence de boutons permet d’offrir une large surface de glisse (10,5 x 7 cm), d’ailleurs fluide et précise. La gestion des raccourcis Windows 7 et Windows 8 est également prise en compte et facilite la navigation sur l’interface Modern UI.

Attention, le défilement à deux doigts a tendance à être un brin trop vif à notre goût. Il ne faut pas hésiter à le ralentir en passant par la fenêtre de réglage. Une fonction de cette dernière, activée par défaut, permet de couper le touchpad dès qu’une souris est branchée. De quoi éviter les mouvements accidentels du curseur quand la paume de la main effleure le